Rennes contre NDDL

Rennes contre NDDLA Rennes, 2000 à 5000 personnes ont manifesté à pied, à vélo ou à tracteur contre le projet d’aéroport à NDDL le samedi 16 janvier 2016. Arrivés de 3 directions différentes, les manifestants ont convergé vers la place devant l’Hôtel de la Communauté de communes. La centaine de tracteurs arrivant en klaxonnant était impressionnante.

Les manifestants ont alors sorti un casse-croute de leur sac ou ont profité du menu zadiste avec une soupe de légumes et des rillettes au son des percussions.

Plusieurs prises de paroles ont suivi. Sylvain Freneau et sa femme ont fait une intervention remarquée pleine de réalisme. Ils sont propriétaires de la ferme de La Vacherie comprise dans la zone concernée par le projet. Comme d’autres propriétaires de la zone, de lourdes menaces pèsent sur leurs têtes avec des astreintes financières qui pourraient aller jusqu’à 1000 € par jour au cas où ils n’évacuent pas leur maison et leur exploitation.

Les méthodes employées contre les manifestants qui sont intervenus pour provoquer des ralentissements sur le périphérique nantais sont aussi surprenantes. Une vingtaine de véhicules et 3 tracteurs sont consignés à la fourrière entrainant des frais de fourrière de plusieurs milliers d’euros et une difficulté pour les fermiers pour nourrir leur bétail. Dans un pays de liberté d’expression comme la France, les manifestations pacifiques qui rassemblent une foule de participants devraient être tolérées sans sanction. De plus, quand on connaît les difficultés auxquels sont confrontés les exploitants agricoles, il est vraiment regrettable que les pouvoirs publics prennent des mesures qui aggraveront encore leur situation.

L’impression qui en ressort, c’est que le dossier de NDDL a peu d’arguments en faveur de sa réalisation. Le projet est une aberration économique. A part de le groupe Vinci, la population hériterait d’un boulet défiant les raisonnements économiques.

Le bétonnage à tout va devrait être un concept dépassé. Après la Cop21 qui vient de se dérouler dans nos frontières, on aurait pu s’attendre à un sursaut de la raison.

Plus on étudie ce dossier dans toutes ses dimensions, plus on ne peut être que contre. Il y a 10 ans, je n’avais pas encore d’opinion sur le sujet et je pensais que c’était une cause perdue d’avance. Depuis, je m’y suis intéressé et j’ai étudié les avantages et les inconvénients. Nous sommes tous responsables de l’avenir de la planète et ne devons pas faire aveuglement confiance à certains de nos élus … même s’ils se targuent d’avoir recueilli la majorité des voix. Ils ne doivent pas croire qu’avoir voté pour eux signifie forcément soutenir le projet d’aéroport !

Que l’aéroport se fasse à Notre Dame des Landes ou pas, les Rennais ne veulent pas se défaire de l’aéroport Saint Jacques au sud de Rennes qui leur donne satisfaction. Une raison de plus de ne pas croire dans la pertinence de ce projet de Notre Dame des Landes.

FK



Rennes contre NDDL
Rennes contre NDDL
Rennes contre NDDL
Rennes contre NDDL
Rennes contre NDDL
Rennes contre NDDL
Rennes contre NDDL
Rennes contre NDDL
Rennes contre NDDL
Rennes contre NDDL
Rennes contre NDDL
Rennes contre NDDL
Rennes contre NDDL
Rennes contre NDDL

Sylvain Fresneau et sa femme au micro

Rennes contre NDDL

Un sketch interprété par les zadistes.

Rennes contre NDDL

La soupe pour réchauffer les manifestants.

J'aime Bof