Notre Dame des Landes 2012

Notre Dame des Landes 2012Le samedi 17 novembre 2012, 13 000 (selon la préfecture) à 36 000 (selon les organisateurs) manifestants et plusieurs centaines de tracteurs ont défilé à Notre Dame des Landes pour dire leurs oppositions au projet d’aéroport. Après la destruction des maisons et des cabanes dans la forêt par les forces de l’ordre, un des objectifs de la journée était d’entamer la reconstruction de lieux de vie.

Le parcours passe devant la ferme La Vache Rit, le quartier général des opposants. Le bâtiment abrite une cantine autogérée et des stocks de marchandises en free-shop. Ceux qui ont besoin de vêtements, peuvent chercher leur bonheur dans une montagne d’habits et de chaussures. On trouve aussi des matelas et toute sorte d’ustensiles.

Dans la forêt, beaucoup de jeunes expérimentent ici une vie différente plus proche de la nature. En rupture avec la société et rejetant tous ses symboles, certains voudraient construire un monde basé sur une vie plus simple et plus solidaire.

Une fourmilière de jeunes s’active dans la forêt. Les travaux de reconstruction se font souvent à mains nues. Dans la forêt, les branches sont cassées sans outil pour construire les barricades et les cabanes. Quelques marteaux, scies et serpes équipent quelques mains. On entend quand même une tronçonneuse pour que les travaux se finissent avant la nuit et la pluie. Et d’un coup, beaucoup de bras se tendent pour monter ensemble le dernier pan de bois du nouveau bâtiment commun. Encore quelques tôles et le bâtiment principal est à l’abri.

Les manifestants ont des sensibilités variées. On croise des habitants historiques, et beaucoup d’agriculteurs qui voient leur outil de travail disparaître. Des écologistes, ainsi que de nombreux citoyens sans attache politique, qui dénoncent depuis longtemps l’aberration du projet en face des problèmes environnementaux et des enjeux climatiques et le gaspillage en période de crise économique. Des militants d’extrême gauche qui reprennent les griefs des écologistes avec un ton plus politique. Les nouveaux occupants squatteurs habitent les maisons vacantes et refusent tous les symboles de la société. Quelques anarchistes sont aussi prêts à en découdre et à installer une guérilla.

Je vous laisse méditer cette citation : le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. Albert Einstein.

François Kammerer



Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
Notre Dame des Landes 2012
J'aime Bof


Jacques : Pourquoi pas - 01 décembre 12, 10:56

Avec les écologistes au gouvernement, on devrait pouvoir espérer un bon compromis.
J'aime Bof


LOUVET Daniel : Notre Dame des Landes - 21 novembre 12, 16:47

courage, oui à un référendum - Nantes ne voit pas un avion décollé et atterrir toutes les minutes!!!!!!!! et nous devons préserver la terre agricole
J'aime Bof


louvet : Référendum - 21 novembre 12, 09:00

Bravo pour votre lutte. Un référendum régional serait une solution politique pour arrêter ce processus. Encore faut-il l'organiser?

Courage
J'aime Bof